Trop exigeant envers soi-même et perfectionniste?

Trop exigeant envers soi-même et perfectionniste?

 

Trop exigeant envers vous même et perfectionniste ? Être exigeant envers soi même permet d’évoluer, de s’améliorer. Cela permet aussi  d’être efficaces, de nous lancer des défis. Quand l’exigence envers soi même est trop forte, cela entraine de nombreuses difficultés au quotidien. Fatigue, surmenage, impression de ne jamais en fait assez. Vous pouvez en souffrir et cela peut vous conduire au burn out et à la dépression. Quels sont vos traits de personnalité ? Quelles sont les souffrances au quotidien ? d’où vient cette forte exigence envers vous même ?

 

Trop exigeant avec soi même et perfectionniste: les traits de personnalité

 

Si vous êtes trop exigeant avec vous même, vous êtes probablement perfectionniste. Vous avez envie que les choses soient toujours parfaites, quitte à y passer beaucoup de temps. Vous avez tendance à  baisser les bras ou remettre une activité à plus tard, par peur de ne pas la faire parfaitement. Il peut vous arriver d’avoir des  pensées polarisées, c‘est à dire que les choses sont soit blanches, soit noires ; bonnes ou mauvaises.

Si vous êtes trop exigeant, vous attendez beaucoup de vous même et des autres. Cette attente pouvant se tourner à l’exigence. Les autres peuvent d’ailleurs vous le reprocher.

Vous avez besoin de contrôler, vous , votre entourage, votre environnement. Ce besoin de contrôle vous rassure.

Vous pouvez avoir des difficultés à gérer les imprévues , qui peuvent vous contrarier et vous faire ressentir de la frustration et colère.

Peut être que vous ne vous sentez pas totalement en sécurité intérieurement. Le doute est présent dans votre esprit. l’avenir, les évènements futurs.  Vous aimez avoir des certitudes et avez beaucoup plus de mal avec l’incertitude. L’inconnu peut vous faire peur….

Pour vous l’échec n’est pas concevable. Vous allez tout faire pour l’éviter, mettre les bouchées doubles et redoubler d’effort jusqu’à vous épuiser physiquement et émotionnellement.

Vous attachez une forte importance au regard des autres, et aux jugements.

 

Trop exigeant envers soi même et perfectionniste: les souffrances au quotidien

 

Les souffrance que vous pouvez ressentir à la longue son nombreuses. L’acharnement que vous mettez dans votre travail devient fatiguant pour vous. Parfois vous vous sentez épuisés, sans motivation. Certains passent tellement de temps à travailler qu’il en oublie l’essentiel. Leur famille. Moins de temps à la maison, moins de temps pour vous, vous vous oubliez parfois.

Les relations avec vos collègues de travail peuvent être difficiles, car vous avez des difficultés à déléguer, et  accepter une aide extérieure. Vous estimez parfois que personne n’est capable de réaliser les choses de façon aussi perfectionniste que vous. Que  le travail sera forcément mal fait.

Vous vous remettez en questions, douter de vous et de vos capacités. Vous avez l’impression de ne jamais en faire assez. De ne jamais être satisfait de vous et ce que vous accomplissez. Un peu comme un trou sans fond. Vous avez beau le remplir, il se vide à chaque fois. Cette exigence que vous avez envers vous même, vous l’avez également envers les autres. Ce qui peut nuire à vos relations personnelles et professionnelles.

Vous êtes en fait en quête de reconnaissance. Ce besoin reconnaissance n’étant jamais satisfait, vous avez l’impression de devoir en faire toujours plus. Parfois vous abandonnez par dépit.

Cette peur de déplaire, d’être jugé, critiqué, est présente dans votre esprit au quotidien. Votre image est tellement importante que vous faites tous pour la préserver. Les critiques peuvent fortement vous impacté, vous faire vaciller intérieurement.

En réalité, vous avez une peur profonde l’échec. Peur qui peut parfois vous tétanisé. De cette  peur vous allez adopter des attitudes face aux événements de la vie. Remise en question, fuite, travail d’arrache pied.  Un raté, un événement qui ne se passe pas comme prévu peut vous faire douter de vous.

Vous pouvez même ressentir un sentiment de culpabilité fréquent, une colère intérieur envers vous même qui peut vous ronger.

Tout ces souffrances, cette forte exigence et ce perfectionnisme peut vous amener au burn out et à la dépression.

 

D’où vient la  forte exigence envers soi même et le perfectionniste ?

 

La forte exigence envers soi même prend racine durant l’enfance. Enfant, vous avez peut être manqué d’encouragement, de soutien, d’amour. Vous avez pu avoir des parents eux même très perfectionnistes qui vous ont pousser à en faire toujours plus. Des parents qui ont pu être critique envers vous, distant.   Vous en avez déduit que c’est en adoptant cette exigence avec vous même que serez aimé. Ainsi, vous garderez au fond de vous qu’il ne faut jamais se satisfaire de ce que l’on a et en faire toujours davantage. Vous pouvez avoir de nombreuses souffrances et blessures passées qui restent ouvertes aujourd’hui.

Heureusement, rien n’est définitif, tout change.

découvrez dans cet article comment être moins exigeant avec soi même

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *