Comment gérer son stress avant un examen de conduite

Le stress lors du permis de conduire peut te faire perdre complétement tes moyens. Stress, anxiété, débordement émotionnel… Jusqu’à faire une erreur FATIDIQUE et voir sur le visage de l’examinateur que c’est TERMINE pour toi. Heureusement, ce sont des choses évitables. Comment gérer son stress avant un examen de conduite?

 

Te libérer de la peur de l’échec

 

La peur de l’échec peut t’amener à complétement te bloquer , te tétaniser. Cette peur va se mettre en place dans ton cerveau généralement avant l’examen. Un peu comme si tu plantais une graine, que tu l’arrosais de peur et de stress supplémentaire, et qui allait éclore le Jour J.

C’est donc important de comprendre que le stress et la peur de l’échec se gèrent AVANT.

Les différentes raisons que tu crains d’échouer

La 1ère chose sera donc de comprendre ce qui fait te fait craindre d’échouer.

Ensuite voici ce que tu peux te dire à toi même intérieurement (via ton discours intérieur) pour chacune des raisons

 

 

 

 

Gérer le stress le jour J

 

Le jour J il sera important de pouvoir bien gérer ton stress. Pour cela 2 choses:

 

1- Evite de lutter

Imagine,  tu es dans une rivière, et le courant de l’eau est fort et puissant.

Plusieurs possibilités s’offrent à toi:

Nager à contre courant

Tu vas t’épuiser, utiliser toute ton énergie. Tu n’avanceras pas. Au contraire, tu risques de perdre tes moyens a force de lutter, et finir par couler dans les profondeurs

Tu acceptes cette force et tu l’utilise

Tu acceptes que le courant est la, fort, et qu’il est NORMAL. tu le LAISSES glisser sur toi, en te disant: « ok, il est fort, je le ressens, mais je le laisse, il va finir par se calmer » tu te laisses porter par lui.

Tu ne t’épuises plus, tu économises ton énergie, et 500m plus loin, le courant s’amoindrit et finit par disparaitre.

Il en est de même pour le stress.

Accepte le, dis toi que c’est normal d’en ressentir, ne t’épuise pas à lutter, et laisse le passée comme le courant de la rivière. Il s’estompera de lui même

 

2- Respirer

Il sera important d’avoir une bonne respiration pour éviter d’hyperventiler (Le syndrome d’hyperventilation est souvent associée à ce que l’on nomme couramment la spasmophilie.

Ce terme est généralement employé pour désigner des crises qui allient une tétanie musculaire et des difficultés respiratoires, dont une hyperventilation.)

Tu peux pratiquer la respiration ventrale ou la cohérence cardiaque

A pratiquer avant que tu commences à conduite

En pratiquant ces techniques tu pourras plus facilement gérer ton stress avant un examen de conduite

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *