Qu’est ce que l’inconscient ?

Inconnu, troublant, inquiétant, plein de ressources, l’inconscient ne cesse d’attiser la curiosité.

On considère l’inconscient comme la partie submergée de notre cerveau ( partie invisible de l’iceberg) .

Qu’est ce que l’inconscient? D’où vient ce terme ?  Que contient notre inconscient ? comment nous influence il au quotidien ?  Les neurosciences ont elles permis de révéler certaines  choses ? Quelle est le lien entre l’hypnose et l’inconscient ?

 

Freud et l’inconscient

 

Freud et l'inconscient

L’inconscient (das Unbewusste en allemand), antonyme de « conscient », est une notion psychologique et psychanalytique qui renvoie à des phénomènes échappant à la conscience.

Selon l’expression de Freud, l’inconscient est une « autre scène », dissimulée aux regards, où se joue notre existence. C’est le lieu du refoulement des pulsions, de nos souvenirs, des désirs qui nous angoissent ou nous font honte. Sans en avoir conscience, nous pouvons être animés par une culpabilité qui nous pousse à nous autopunir en ratant notre vie amoureuse ou sociale parce que, par exemple, nous avons intériorisé et interprété certaines injonctions ou désirs parentaux.

En effet, si l’on en croit l’hypothèse de Freud : une pensée, un rêve, un acte manqué, un lapsus et même une action ne surviennent jamais par hasard. Au contraire, ils traduisent toujours un conflit à l’intérieur de nous.

Pour les psychanalystes Freudiens, nous ne naissons pas dotés d’un inconscient. Très tôt, les expériences agréables ou déplaisantes laissent des traces dans la mnésique (mémoire) dans le cerveau. L’inconscient n’apparaît qu’avec l’acquisition du langage.

 

 

 les neurosciences

 

les neurosciences et l'inconscient

D’après les neurosciences, trois zones cérébrales sont impliquées dans les processus inconscients : les structures limbiques (le siège  des émotions et de la sensibilité affective), les zones associatives du cortex ou` ( endroit ou se créer les liens entre les idées, les mots et le concret et l’abstrait, et les aires sensorielles. Les avancées en neuropsychologie permettent de mieux comprendre pourquoi nos conflits psychiques se traduisent très souvent  par des maladies psychosomatiques, des douleurs physiques.

Chaque mal, ou presque, trouve son origine dans le cerveau. Nous créons des schémas de pensée qui dirigent notre vie et affectent nos comportements et notre corps.

Pour en savoir plus

 

L’inconscient en l’hypnose

 

l'inconscient en hypnose

Pour Milton Erickson, le père fondateur de l’hypnose Ericksonienne, « L’inconscient représente tout ce dont vous n’êtes pas conscient en ce moment »

En hypnose, L’imaginaire est la voie royale vers l’inconscient.

L’hypnose permet d’initier un état modifié de conscience chez afin de pouvoir accéder plus facilement aux ressources cachées de son Inconscient, surmontant les barrières de l’esprit conscient.

A l’aide de différentes techniques, l ‘état modifié de conscience permettra d’accéder à cette partie inconsciente de nous-même.

L’inconscient, qui est une partie plus interne de nous-même, gère des milliers d’opérations en dehors de notre conscience au quotidien

L’hypnose considère l’inconscient comme le siège des comportements problématiques, émotions refoulées, souvenirs enfouis, et également le réservoir des ressources et solutions. Si notre esprit est capable de mettre en place des blocages et de générer des souffrances, il est tout aussi capable d’inverser le processus

Pour l’hypnose, il est inutile de vouloir déclencher un changement dans notre esprit conscient, lorsque le mécanisme est situé dans notre inconscient. L’hypnose permet d’opérer des changements positifs dans cet inconscient, qui vont se répercuter positivement dans le conscient, et donc, au quotidien.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *