Yanice Gauzelin hypnothérapeute

Quand le perfectionnisme devient épuisant

par | 9 Sep 2020 | Blog

 

 

Nous évoluons dans une société ou nous sommes davantage sollicités, ou on nous demande d’en faire toujours plus et mieux. Chacun s’adapte à sa manière au monde d’aujourd’hui. Le perfectionnisme qui peut revêtir plusieurs formes permet en effet de répondre à ces nouvelles exigences du quotidien. A quel prix ? les perfectionnistes malgré les apparences, peuvent souffrir de cela. Quels sont leur traits de personnalité et caractère ? Quelles souffrances ont ils au quotidien ? Quelles sont leur peurs et leur craintes derrière le masque du perfectionnisme ?

 

Qu’est ce que le perfectionnisme ?

 

On peut définir le perfectionnisme comme un trait de personnalité, de caractère.

Le perfectionnisme est une recherche permanente de la perfection, une volonté de faire toujours plus et mieux. c’est s’imposer et s’exiger que tout ce que l’on entreprend soit parfait.

Être perfectionniste ne signifie pas vouloir ou s’efforcer de faire en sorte que les choses se passent le mieux possible. Si c’était le cas, ce serait une réaction normale et enviable

Être perfectionniste ne représente pas une « tare » en soi quand ce perfectionnisme est mesuré, et que l’on ne se laisse pas « diriger » par cela ..Il existe un perfectionnisme «sain» à travers la rigueur, l’autodiscipline, l’envie d’amélioration.

 

Qui sont les perfectionnistes ?

 

Les personnes qui sont perfectionnistes ont de nombreuses qualités : ce sont des personnes fiables, responsable, dévouées, passionnées, persévérantes, travailleuses, courageuses, rigoureuses.

Ils ressentent une grande insatisfaction envers eux même et leur travail. Ils ont un fort besoin d’en faire toujours plus, quitte à passer un temps considérable sur une même tâche. Ils ont cette petite voix intérieure qui les pousse à recommencer encore et encore, qui leur dit que ce n’est pas suffisant, pas assez, qu’ils peuvent mieux faire, qu’ils ne sont pas à la hauteur. Pour d’autres, un blocage sera ressenti au moment de se mettre en action concrètement. La peur de se tromper, de mal à faire, pourra les amener à la procrastination.

Ce sont des personnes qui sont beaucoup dans le contrôle des choses. Qui aiment avoir la « main mise » et supportent difficilement ce qui leur échappent.

Les perfectionnistes sont très exigeantes envers eux, et avec les autres. Ils peuvent avoir des difficultés dans les relations sociales.

Ils cachent en réalité une forme d’anxiété, de manque de confiance. En faisant les choses du mieux possible et s’investissant énormément, les perfectionnistes ressentent qu’ils ont le contrôle, ce qui les rassure. Ils sont intérieurement dans le doute fréquent, et ne se sentent pas rassurés…

 

Leur peurs et craintes

 

Peur d’échouer et de mal à faire

Les perfectionnistes craignent de ne pas réussir suffisamment bien, d’échouer. Ce qui va les pousser à faire plus, encore et encore, jusqu’à ce que ce soit parfait. Ils peuvent être amenés à tergiverser et attendre encore et encore avant de commencer. Parfois la peur d’échouer va complètement les immobiliser.

 

Peur de ne pas être à la hauteur

Ils ne supportent pas de ne pas être au niveau qu’on attend d’eux et qu’ils exigent d’eux même. ils doutent d’eux même et ont l’estime de soi fébrile et vascillante.

 

Peur de la critique et du regard des autres

Ils vont y être très sensibles.

 

Peur de la nouveauté

Le perfectionnisme peut impliquer de craindre la nouveauté. En effet, la nouveauté agit comme un révélateur face à soi-même et face aux autres car puisqu’on ne maîtrise pas déjà l’activité ou le contexte nouveau, cela souligne les « faiblesses » et les « imperfections ».

 

Se comparer aux autres

Puisque les autres et ce qu’ils font constitue  un critère important pour déterminer ce qui est bien ou mal, bon ou mauvais, la comparaison peut être constante chez le perfectionniste qui vise à s’assurer d’être toujours comme il se doit.

 

Leurs souffrances

 

L’insatisfaction chronique

 

Les perfectionnistes ressentent rarement de la satisfaction à travers qui ils sont et ce qu’ils font. Le niveau d’exigence qu’il se fixent devient inaccessible, à tel point qu’ils ne peuvent plus rendre un travail à temps en raison d’une insatisfaction permanente, ne peuvent pas déléguer une tâche de peur qu’elle ne soit pas faite selon ses standards, peuvent passer des heures sur des détails. Ils vont donc se lancer dans quête sans fin pour la perfection, qui sera vaine. Cette situation va d’ailleurs les faire souffrir et les épuiser à la longue…

 

Fatigue mentale et physique

 

Trop penser, vouloir toujours faire plus peut les conduire à l’épuisement psychologique et physique, les troubles du sommeil, pouvant aller jusqu’au burn out et  à la dépression

 

Critiques et jugements

 

Les perfectionnistes sont très sensibles aux critiques. Ils peuvent se sentir dévastés intérieurement si on remet en cause leur travail ou leur personne.

 

Sous l’apparence d’une maîtrise des choses et d’une envie de perfection peut se cacher derrière un perfectionniste une souffrance, et des peurs. Le perfectionnisme peut conduire à une remise en question quasi-permanente, une fatigue chronique, un burn out.

Un dosage adéquat entre avoir la volonté de s’améliorer, faire bien les choses, et accepter l’imperfection , le droit à l’erreur, permet d’avoir le juste équilibre.

Contact

Adresse

Lyon : Médicentre "Pôle médecine douce”, (4ème étage), 5 place de l’abbé Pierre, 69009 Lyon

Reims : 92 Rue Ponsardin, 51100 Reims

Rejoignez-moi sur les réseaux

Rejoignez notre communauté !

Accédez à une mine de ressources pour booster votre performance !

En vous inscrivant à notre newsletter, vous bénéficierez d'une sélection de conseils, articles, vidéos et audios gratuits pour accroître votre performance et votre sérénité.